Elle arrive sans crier gare et peut devenir un véritable cauchemar, l’infiltration d’eau ne laisse personne indifférent et nécessite de s’y pencher  au plus tôt, pour éviter que la fuite ne s’empire. Alors que les causes d’infiltration peuvent être multiples, il peut sembler difficile d’identifier les bons gestes à adopter sans paniquer. En fait, mieux vaut être préparé à cette éventualité car le moindre défaut dans ses fondations peut causer une infiltration d’eau qui peut être à l’origine de dommages importants. Qu’elles soient minimes ou importantes, les fuites nécessitent l’aide de professionnels mais voici les premières étapes à suivre dans le cas d’une infiltration mineure.

Identifier la source

L’infiltration d’eau par les murs extérieurs peut prendre naissance dans des trous, des fissures ou encore des écarts dans les fondations. Les infiltrations d’eau peuvent également provenir des espaces de pénétration dans les murs, c’est-à-dire les trous par lesquels passent les câbles électriques et les tuyaux. Ces défauts peuvent se développer quand une dalle de béton est affectée, que la toiture est défectueuse, qu’un mur de plâtre commence à s’effriter, que des joints de brique perdent en perméabilité ou encore une fenêtre perdant en étanchéité.

Puisque les sources d’écoulements peuvent être multiples, il est probable que l’on ne trouve pas la provenance exacte facilement. Dans ce cas, il est recommandé de faire appel à un professionnel avant que les dommages ne s’aggravent.

Nettoyer la zone

Que l’infiltration d’eau soit importante ou mineure, il est important de rapidement nettoyer la zone affectée. En effet, dépendamment de sa source, l’eau peut transporter des bactéries ou encore provoquer de la moisissure si elle n’est pas évacuée rapidement. On n’hésite pas à placer des ventilateurs sur des murs et planchers en bois pour éviter que les dommages ne deviennent irrémédiables.

Évaluer la gravité

Une fois la source de l’infiltration d’eau identifiée, il faut évaluer sa gravité. Si l’eau coule en abondance, bien entendu, on appellera en urgence un réparateur. Par contre, si l’écoulement est minime, on a un peu plus de temps pour réparer le problème.

Avant tout, il est important d’éliminer tout danger d’inondation ou de court-circuit en coupant les sources d’eau et en vérifiant les circuits électriques. Dans tous les cas, il est vivement conseillé de contacter sa police d’assurance pour l’avertir de la situation et connaître les couvertures disponibles.

Faire les réparations minimes

Dans le cas de fissures minimes ou de petits trous, il est possible de faire les réparations, ou du moins de calmer la situation soi-même en attendant de faire de plus grands travaux. Un seul procédé de calfeutrage suffit ainsi à réparer une fissure. Pour régler le problème, il faut se procurer un pistolet à calfeutrer qu’on utilisera pour remplir la fissure d’un joint étanche. Il existe aussi des bombes de mousse étanches, durcissant au contact de l’air. Ces procédés, bien que très utiles sur le moment, ne sont cependant que des solutions temporaires.

Prévenir des infiltrations futures

Une fois la crise sous contrôle, il est important d’agir pour prévenir toutes infiltrations futures et autres dommages collatéraux. Si le problème a pu être maîtrisé sans aide extérieure, il est conseillé de faire appel à un professionnel pour la suite des travaux. En effet, un expert saura faire un diagnostic réaliste et proposer des solutions qui agiront sur le long terme, en fonction des fondations en place et de la source du problème.

Quel revêtement de terrasse choisir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Parce que chaque détail de votre espace de vie a son importance

Voici 8 astuces de professionnels pour des finitions réussies

Merci! Consultez votre boîte courriel, vous recevrez un lien pour télécharger vos 8 astuces.