Plusieurs raisons peuvent motiver le changement de revêtement extérieur d’une maison: moderniser son aspect, réparer un problème d’isolation ou un dégât sur les murs, et bien d’autres. Si vous êtes en train de planifier le prochain revêtement de votre maison, il est essentiel de prendre en considération un élément: la qualité ignifuge de celui-ci. En effet, selon les normes canadiennes, il est obligatoire d’utiliser un parement ou revêtement extérieur anti-feu pour éviter que des flammes potentielles ne se propagent facilement. Dans un marché si vaste, comment s’y retrouver pour choisir le meilleur revêtement anti-feu? Voici des éléments pour vous aider à trouver la meilleure option possible.

Revêtement en vinyle

Le revêtement en vinyle, un des plus utilisés en Amérique du Nord, est très pratique et peu dispendieux. Très résistant aux intempéries et aux parasites, il reste assez faible face au feu. En effet, le vinyle (ou PVC) est conçu à partir de gaz naturel et peut exiger d’ajouter des matériaux à sa surface pour être plus résistant au feu.

Revêtement en briques

Très populaire mais aussi assez cher et polluant à produire, le revêtement en briques est aussi très résistant face aux flammes. Il empêche toute dégradation ou propagation du feu.

Steel side

Le steel side est un revêtement en acier rappelant l’aspect d’un fini en bois neuf. Proposé en différentes couleurs, il est particulièrement apprécié pour sa texture quasi naturelle, alliée à la résistance de l’acier. De plus, son entretien facile le rend très attrayant, nécessitant qu’un rinçage de temps à autre. Face aux attaques, le steel side est un des revêtements les plus solides sur le marché: n’absorbe pas l’humidité, résiste au bossellement et particulièrement fort contre le feu. En effet, l’acier est loin d’être un conducteur de chaleur, permettant de protéger la maison face aux flammes éventuelles.

Fibrociment

De plus en plus populaire, le fibrociment est un matériau fait de ciment, de sable, de fibre de cellulose, d’eau et d’additifs, durcis par un procédé spécifique. Ses avantages sont nombreux, dont la résistance aux chocs, aux changements de température et à la pourriture, le revêtement en fibrociment est connu pour être entièrement incombustible. En effet, au contact de flammes, les panneaux en fibrociment ne brûlent pas, ne propagent pas les flammes et ne fondent pas. En fait, ils ne dégagent même pas de fumée toxique.

Aluminium

Au-delà de ses avantages esthétiques, tant il est offert en une multitude de couleurs, le revêtement en aluminium est lui aussi recommandé pour sa résistance considérée comme supérieure contre les intempéries. Ainsi, face à un incendie, la finition du revêtement en aluminium reste intacte. Cependant, il est important de noter que le revêtement en aluminium est particulièrement léger, ce qui le rend susceptible de marquer les chocs et égratignures.

Comme on le sait, les différents types de revêtement offrent tous différents avantages pour les propriétaires. En ce qui concerne l’aspect ignifuge des revêtements, soit leur capacité à résister au feu, il est essentiel de bien se renseigner au préalable afin de s’assurer de respecter les normes de construction et de connaître les limites du revêtement de sa maison.

5 types de revêtement mural extérieur inusité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Parce que chaque détail de votre espace de vie a son importance

Voici 8 astuces de professionnels pour des finitions réussies

Merci! Consultez votre boîte courriel, vous recevrez un lien pour télécharger vos 8 astuces.