Vous faites construire ou rénover votre maison ? Vous vous demandez quelles fenêtres installer pour illuminer votre habitation, tout en l’isolant au mieux ? Sur le marché, les fenêtres les plus répandues sont celles en PVC et les versions dites « hybrides ». Mais entre fenêtre hybride ou PVC : quel est le meilleur choix ?

La fenêtre hybride PVC-aluminium

Une fenêtre hybride est composée de PVC et d’aluminium, les deux matériaux les plus utilisés dans la fabrication de fenêtres. D’ailleurs, on parle souvent de « fenêtre hybride PVC-aluminium ». Concrètement, ce modèle est constitué d’un cadre intérieur en PVC et d’aluminium sur la face extérieure.

L’association du PVC et de l’aluminium assure une fenêtre rigide et robuste, qui fournit également une excellente isolation thermique. De plus, l’aluminium étant un matériau durable, une fenêtre hybride sera particulièrement résistante, tant au niveau de ses performances que de sa couleur. En effet, le PVC a tendance à changer de teinte après une longue exposition aux rayons du soleil. La fenêtre hybride contourne ce souci puisqu’elle ne contient du PVC que sur sa face intérieure, tandis que la partie exposée est en aluminium.

Enfin, le design contemporain est davantage tourné vers une architecture moderne, aux inspirations industrielles. Avec son encadrement extérieur en aluminium, la fenêtre hybride apporte donc cette touche brute et épurée.

La fenêtre tout PVC

Avec son excellent rapport qualité-prix, la fenêtre en PVC est un classique dans le domaine de la construction et de la rénovation. Au Québec, près de 75% des manufacturiers en fabriquent (le reste étant des fenêtres hybrides).

Ce matériau solide garantit une isolation thermique efficace. Résistant aussi bien au froid qu’aux grandes chaleurs et à l’humidité, il est autant apprécié pour la fenestration des habitations que des bâtiments commerciaux. De plus, le PVC ne nécessite quasiment aucun entretien, ce qui le rend très pratique.

PVC ou hybride : que choisir ?

Fenêtres à battant, à auvent, coulissantes, à guillotine ou en saillie, quel que soit le type de fenêtre que vous souhaitez installer, il existe des modèles en PVC ou hybrides. Selon vos besoins, vous pouvez même opter pour le double voire le triple vitrage.

De plus, le PVC comme l’aluminium sont très résistants, ce qui les rend particulièrement durables. Ces deux matériaux fournissent aussi une excellente étanchéité, aussi bien thermique que sonore. En toute saison, votre intérieur sera donc parfaitement isolé à l’air et protégé des températures extérieures.

En revanche, il existe certaines différences entre fenêtre hybride et tout PVC :

       L’aluminium est plus conducteur que le PVC. Les fenêtres hybrides sont donc conçues pour compenser les pertes potentielles d’isolation et éviter les « bris thermiques » (les brisures de vitrage liées à des chocs thermiques). Généralement, le vitrage est alors scellé avec du gaz argon.

       Le PVC étant moins rigide que l’aluminium, l’encadrement d’une fenêtre tout PVC est plus large. À dimensions égales, la surface vitrée d’une fenêtre en PVC est donc plus petite que celle d’une hybride, qui profite de la résistance de l’aluminium.

       L’aluminium est plus cher que le PVC, ce qui augmente le prix des fenêtres hybrides par rapport aux modèles tout PVC.

      Contrairement au PVC qui change de couleur avec le temps et les aléas climatiques, l’aluminium conserve sa couleur durablement, même lorsqu’il est peint. De plus, la peinture utilisée est cuite et résiste donc aux chocs et aux rayures.

La fenêtre hybride est donc un bon compromis pour profiter des avantages des deux matériaux phares en matière de fenestration : le PVC à l’intérieur et l’aluminium (coloré ou brut) à l’extérieur.

Quoi faire en cas d'infiltration d'eau dans le sous-sol ? Comment faire la réparation d'un plafond au plâtre sans trace ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *