Le grincement des planchers de bois sous nos pas fait partie du charme typique des maisons anciennes. Pourtant, un escalier qui grince révèle souvent un bois abîmé, des marches qui entrent en contact ou des planches qui se détachent. Ce petit bruit devient vite gênant. Voici 5 astuces pour arrêter le grincement d’un escalier.

Le bruit provient des contremarches

Pour arrêter le grincement dû au frottement des marches avec les contremarches, il suffit de pointer les marches dans les contremarches à l’aide de clous pointe tête d’homme. Pour les escaliers dont l’arrière est accessible, il suffit de faire la même opération en pointant les contremarches dans les marches.

La procédure est plus complexe pour les escaliers dont l’arrière est inaccessible. Il faut soulever délicatement la contremarche qui grince à l’aide d’un pied-de-biche, aspirer les saletés logées entre la marche et la contremarche et remplir l’interstice de colle à bois, de talc, ou encore y glisser un morceau de caoutchouc.

Pour les finitions, on chasse les pointes avec un chasse-pointe et on bouche avec de la pâte à bois incolore, si possible sans verser de pâte en excès afin d’éviter de poncer ensuite.

Combler le vide entre l’escalier et le mur

Un escalier peut grincer lorsque le limon est éloigné du mur. Pour supprimer le bruit, il suffit alors de combler le vide entre l’escalier et le mur à l’aide de cales de bois encollées. Cette opération permettra d’empêcher le limon de frotter contre le mur et de produire des grincements.

Le grincement vient du dessous de l’escalier

La solution dans ce cas est de fixer des connecteurs bois dans l’angle situé entre la partie inférieure de la contremarche avec des vis ou de la colle forte.

Saupoudrer du talc où le bois grince

Le talc est fréquemment utilisé dans les hôtels pour stopper les grincements des escaliers. Il s’agit en effet d’une méthode facile et peu onéreuse, et qui ne requiert aucun investissement en outillage ni aucune connaissance en bricolage. Il suffit en effet de saupoudrer partout sur les marches du talc, et plus spécialement dans les fentes, puis d’enlever le surplus avec une balayette. L’opération doit être répétée trois ou quatre fois avant de s’avérer efficace et être renouvelée régulièrement au fil du temps.

Entretenir l’escalier au savon noir

Plutôt que de planter des clous, d’injecter de l’enduit à bois dans les interstices ou d’installer des cales pas toujours esthétiques, une autre solution permet de supprimer les grincements d’un escalier dus à une trop grande sécheresse du bois : utiliser du savon noir. Il suffit de nettoyer régulièrement son escalier avec du savon noir, qui est peu coûteux.

Écologique, il s’agit d’une bonne alternative à l’huile de lin bouillie, appliquée entre les marches et contremarches. Non toxique, le savon noir est élaboré à base d’huile de lin et hydrate le bois, le nettoie, le dégraisse et le détache. Un entretien régulier au savon noir permet de prévenir la sécheresse du bois et d’éviter les grincements qu’elle engendre.

Il existe de nombreuses méthodes permettant de supprimer les bruits de grincements d’un escalier sans forcément le remettre à neuf. Que l’on soit plutôt bricoleur ou plutôt adepte des techniques de grand-mère, chacun trouve la solution qui lui convient.

Revêtement extérieur : 5 avantages du panneau de fibrociment Quoi faire en cas d'infiltration d'eau dans le sous-sol ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *